Les membres de DiEM25 ont collectivement décidé sur cette question. Devenez membre pour pouvoir voter la prochaine fois !

Rejoignez-nous! Se connecter

L’établissement des Groupes de travail sur le Féminisme, la Diversité, et les Handicaps

oui

84.08%

non

15.92%

1.    Créer un groupe de travail (composé de membres intéressés) afin de développer une vision féministe holistique pour DiEM25, un prisme à travers lequel toutes nos politiques et activités devront être examinées (par exemple, l'intersectionnalité, le rejet du féminisme néo-libéral, etc).

Une Task Force du CC (TF), composée d'au moins trois membres, dont au moins un élu du CC, dirigera et coordonnera les travaux et les activités dans ce domaine. Ils seront nommés par le CC, et seront libres de faire appel à d'autres volontaires pour les aider dans leur travail. Cette TF coordonnera un groupe de travail composé de membres pour faire la révision de la documentation interne et externe existante et à venir, proposer des sujets pour lesquels la position de DiEM25 doit être élaborée ou précisée, et servira de point de contact au sein du mouvement pour conseiller sur les questions liées au féminisme et à l'autonomisation des femmes.

Plus spécifiquement, la Task Force s’assurera :

·      Que le groupe de travail collabore (et agisse comme point de contact pour les conseils et expertises) avec les membres des ailes électorales, NC, DSC et tout autre groupe de travail pertinent, afin d'assurer une approche féministe holistique et inclusive appliquée à travers toutes nos activités et processus.

·      De la formulation d'une vision holistique : celle-ci doit couvrir à la fois les résultats qui sont partagés à l'extérieur (politiques, programmes électoraux, etc.), mais aussi nos processus internes et la manière dont nous fonctionnons, à tous les niveaux.

·      De la révision plus large du Manifeste, à travers le langage et la formulation utilisés pour le rendre plus inclusif et accueillant pour un plus grand nombre de personnes, d'origines différentes.

·      Que des appels réguliers soient organisés pour coordonner/discuter des priorités et maintenir une approche unifiée.

2.    Créer un groupe de travail (composé de membres intéressés) pour intégrer les minorités dans DiEM25 (communautés ethniques minoritaires, réfugiés, LGBTQIA+, et toutes les autres) et assurer le développement de politiques et d'activités appropriées (par exemple, aborder l'intersectionnalité, la fusion de la politique d'identité dans un récit de classe, etc.)

En raison du faible nombre de membres qui ont manifesté leur intérêt pour travailler dans ce domaine dans le passé, cette Task Force commencera comme un sous-groupe de travail (ou une task-force conjointe) de la Task Force féministe, jusqu'à ce qu'elle acquière suffisamment d'élan pour fonctionner séparément, selon les mêmes principes que celle décrite ci-dessus. Tout comme la Task Force féministe, les membres devront être sélectionnés par le CC, en approchant les membres qui sont actifs dans ce domaine ou se concentrent déjà dessus, plutôt que d'être recrutés par un appel ouvert.

Lorsque la Task Force diversité sera prête à commencer à fonctionner de manière indépendante, il faudra peut-être réviser et augmenter le nombre de coordinateurs du CC ou d'autres coordinateurs principaux, pour faire face à la charge de travail accrue.

Le groupe de travail sur la diversité aidera à produire des orientations et du contenu pour le mouvement, afin d'élargir notre rayonnement aux personnes issues de communautés es ou minoritaires et de contribuer ainsi à accroître et à diversifier nos membres.

Nombre des activités et des résultats de cette TF chevaucheront ceux de la TF sur le féminisme ; les deux devront donc collaborer étroitement, même après leur séparation officielle.

3.    Créer un groupe de travail (composé de membres intéressés) pour intégrer les personnes handicapées dans DiEM25 et assurer le développement de politiques et d'activités appropriées (par exemple, l'émancipation des personnes handicapées, l'égalité des personnes handicapées).

En raison du faible nombre de membres qui ont manifesté leur intérêt pour travailler dans ce domaine dans le passé, cette Task Force (TF) sera constituée par un appel ouvert, la composition finale devant être décidée par le CC.

Cette TF coordonnera un groupe de travail composé de membres pour réviser la documentation interne et externe existante et à venir, proposer des sujets où la position de DiEM25 doit être élaborée ou précisée, et agira comme point de contact au sein du mouvement pour conseiller sur les questions liées à l'inclusion et à l'autonomisation (Empowerment) des personnes handicapées.

Plus spécifiquement, la Task Force s’assurera :

·      Que le groupe de travail collabore (et agisse comme point de contact pour les conseils et expertises) avec les membres des ailes électorales, NC, DSC et tout autre groupe de travail pertinent, afin de garantir une approche holistique et inclusive du handicap appliquée dans toutes nos activités et processus.

·      De la formulation d'une vision holistique : celle-ci doit couvrir à la fois les résultats qui sont partagés à l'extérieur (politiques, programmes électoraux, etc.), mais aussi nos processus internes et la manière dont nous fonctionnons, à tous les niveaux.

·      De la révision plus large du Manifeste, à travers le langage et la formulation utilisés pour le rendre plus inclusif et accueillant pour un plus grand nombre de personnes handicapées (handicaps visibles et invisibles).

Êtes-vous d'accord avec le fait que ces groupes de travail devraient être établis selon les modalités de mandats décrits ici ?

Le vote est clos

S’inscrire Se connecter