Les membres de DiEM25 ont collectivement décidé sur cette question. Devenez membre pour pouvoir voter la prochaine fois !

Rejoignez-nous! Se connecter

Introduction d’une cotisation et de la budgétisation participative

oui

78.52%

non

21.48%

Les dépenses mensuelles de DiEM25 (serveurs, personnel, bureau, matériel promotionnel, événements, etc.) sont directement liées au nombre de membres que nous avons et qui ont besoin de notre soutien pour leurs activités. Afin de couvrir ces dépenses, nous avons donc demandé à tous les membres de verser volontairement un don mensuel de 5 EUR ou une contribution annuelle d'un montant égal. Pour les membres qui ne peuvent pas se le permettre, nous avons proposé une contribution annuelle de 25 EUR, voire de devenir membre sans aucune contribution.

Les universitaires et les membres plus à l’aise ont la possibilité de contribuer davantage, volontairement, afin de couvrir les frais pour des membres qui versent une cotisation réduite ou qui ne versent pas de cotisation. DiEM25 est idéologiquement opposé à recevoir de l'argent des grandes entreprises, de l'UE ou des États ; le fait d'être financés par nos membres nous permet de conserver notre indépendance.

Ce système ne fonctionne pas. Lorsque nous avons calculé les frais que nous devions facturer pour couvrir nos dépenses, nous nous attendions à ce qu'au moins 50 % des membres titulaires contribuent. Au lieu de cela, comme vous pouvez le voir en temps réel ici, la proportion est inférieure à 20%, et le nombre de membres qui profitent de l'option tarif réduit ou sans frais dépasse largement le nombre de membres qui se portent volontaires pour les couvrir. En fait, en moyenne, 85% des nouveaux membres affirment qu'ils ne sont pas du tout en mesure de payer une cotisation. Cela nous cause de grandes difficultés dans les opérations quotidiennes, que nous ne pouvons pas surmonter même en faisant travailler certaines personnes essentiellement gratuitement. Et cela signifie aussi qu'il n'y a pas de fonds de solidarité pour soutenir ceux qui en ont vraiment besoin, par exemple pour permettre aux membres les plus pauvres d'assister à nos événements et de prendre des positions importantes dans notre organisation.

Le CC veut donc demander aux DiEMers d'approuver une modification de nos Principes Organisateurs afin d'introduire des cotisations réelles, comme c’est le cas dans de nombreuses autres organisations. Les cotisations des membres seraient du même ordre de grandeur qu'auparavant : 

       •           5 EUR par mois de cotisation normale

       •           Encouragement à payer plus de 5 EUR / mois pour ceux qui le peuvent,

       •           Tarif réduit de 25 EUR par an pour les étudiants et autres personnes ne pouvant pas payer la cotisation normale.

Les membres peuvent choisir librement l'une de ces options. Les membres qui, pour quelque raison que ce soit, ne peuvent pas se permettre de payer 25 euros par an, ou qui n'ont pas de compte bancaire, pourraient obtenir une dérogation moyennant une demande explicite, sans qu'il soit nécessaire de présenter des preuves. Il n'y aura pas de privilèges pour les membres payants.

La mention dans la section 9 des Principes Organisateurs changerait de

"L'adhésion à DiEM25 ne comporte pas de frais obligatoires. Les membres peuvent être invités à contribuer aux finances de DiEM25 en fonction de leurs capacités".

A :

"Les membres de DiEM25 sont invités à choisir une cotisation en fonction de leur capacité financière. Les membres qui n'ont pas les moyens de payer une cotisation peuvent être exemptés."

Si cela fonctionne et que DiEM25 est enfin en mesure de se permettre certaines dépenses non essentielles, nous introduirons la budgétisation participative pour 20 % de nos revenus annuels. Cela se ferait sous la forme des débats annuels, suivis de votes de tous les membres, qui permettraient à ces derniers d'attribuer des points à différents domaines de notre travail, les fonds étant répartis conformément à ces points.

Êtes-vous d'accord?

Le vote est clos

S’inscrire Se connecter