Les membres de DiEM25 ont collectivement décidé sur cette question. Devenez membre pour pouvoir voter la prochaine fois !

Rejoignez-nous! Se connecter

Quelle devrait être note position au sujet du référendum italien ?

Oui

11.39%

Non

84.54%

Je ne sais pas

4.07%

Le 4 décembre sera le prochain instant - charnière. Les citoyens italiens voteront lors d’un référendum portant sur l’amendement de la constitution de leur pays. Ce vote aura un impact européen clair.

Notre Collectif Coordinateur (CC) a reçu de nombreuses demandes de la part des membres de DiEM, afin que nous prenions position sur cet amendement de la constitution italienne, et que nous fassions campagne en faveur de cette position !

Une grande majorité des membres et des DSCs italiens ont recommandé un vote “Non”, et notre CC pense également que les arguments en faveur du “Non” l’emportent. Cependant, en ligne avec le but ultime de notre mouvement de démocratiser la prise de décision dans l’UE, et avec le principe pan-européen de DiEM25, nous demandons à tous nos membres, dans chaque coin de l’Union, de se prononcer sur le choix de la position qui devrait être la nôtre : “Oui” ou “Non”.

Pourquoi voter ‘Non’?

Si l’amendement passe, il entravera le processus démocratique en Italie. Il concentrera plus de pouvoir dans les mains du gouvernement italien, réduisant le rôle du parlement et diminuant la pluralité en garantissant une majorité absolue au parti qui emporte le plus grand nombre de suffrages. En outre, l’amendement réduira le pouvoir des régions, restreignant ainsi l’autonomie locale.

Mais, plus largement, l’amendement serait encore une expression supplémentaire de l’exigence actuelle de l’UE d’avoir des gouvernements nationaux fiables, qui peuvent mettre en oeuvre des décisions technocratiques sans devoir subir les nuisances d’une opposition politique et d’une contestation organisée. Cet amendement nous infligerait encore davantage de cette rhétorique du “Il N’y A Pas d’Alternative” (TINA) qui caractérise la position de l’UE depuis 2008.

Pourquoi voter ‘Oui’?

Le premier ministre italien Matteo Renzi a annoncé qu’il démissionnerait si l’amendement n’était pas adopté – ce qui pourrait instaurer une période d’instabilité dans l’un des pays - clé de la Zone Euro. Les tenants du vote “Oui” suggèrent également que cet amendement rendra les prises de décision plus rapides et plus efficaces en Italie, et qu’il réduira l’instabilité pour les gouvernements futurs en leur garantissant une majorité absolue solide au parlement.

Vous souhaitez plus d'informations pour vous faire une idée ? La London School of Economics a publié des articles détaillant la signification des votes “Oui” et “Non” (textes en anglais).

Quelle position DiEM25 doit-il soutenir?

Le vote est clos

S’inscrire Se connecter