Les membres de DiEM25 ont collectivement décidé sur cette question. Devenez membre pour pouvoir voter la prochaine fois !

Rejoignez-nous! Se connecter

Mettre à niveau notre infrastructure de collaboration numérique

Oui

93.96%

Non

6.04%

Lors de l'Assemblée générale de Prague, les membres ont débattu, amendé et approuvé la proposition suivante (parmi d’autres) pour améliorer le travail de DiEM25 et réaliser son potentiel au cours de l'année à venir. Merci de l'évaluer rigoureusement, en prêtant une attention particulière aux amendements apportés à la version initiale du texte (surlignée en vert), et de décider si cette proposition mérite que DiEM25 y investisse ses ressources limitées.

---

Domaine : Gérer un mouvement efficace (renforcement de nos OP et de notre manifeste, amélioration des processus internes, collecte de fonds, informatique, etc.)

Résumé :

Cette proposition est considérée comme un « ajout » et non comme un « substitut » ou une « mise à niveau » de l'infrastructure informatique DiEM existante.

Nous proposons une mise à niveau de l'infrastructure de collaboration numérique de DiEM25. Pourquoi avons-nous besoin de meilleurs outils pour la collaboration numérique ?

Pour une grande partie de notre collaboration numérique, nous utilisons le forum DiEM25, qui est bon pour des discussions ciblées, mais qui n'aborde pas beaucoup d'autres façons de travailler ensemble comme un mouvement. De plus, l'outil de vote actuel ne convient pas aux délibérations sérieuses et aux méthodes complexes de prise de décision comme le consensus systémique. En tant qu'organisation émergente du XXIe siècle, notre infrastructure doit être contemporaine, sinon avant-gardiste, en termes de transparence, de sécurité, de longévité ainsi que de sociologie.

Quel que soit le résultat des délibérations de l'Assemblée de Prague, nous avons besoin de meilleures solutions et nous devrions les utiliser pour libérer le potentiel de travailler ensemble dans le temps et l'espace. En ce moment, les nouveaux membres se perdent rapidement dans le vaste écosystème de communication de DiEM25s. Même les membres de longue date ont parfois du mal à trouver des documents, à gérer les dizaines de canaux de télégrammes et de signaux, les instances les plus importantes et les moins sérieuses, le forum et les outils personnels sur mesure. L'outil des votes de tous les membres, qui sont cruciaux pour la prise de décision des mouvements, ne permet qu'un niveau unidimensionnel de consensus.

Nous avons donc besoin d'un ensemble d'outils spécifiques au lieu d'un trop grand nombre de canaux qui établissent des structures parallèles et des flux d'informations inefficaces.

La technologie (logiciels et infrastructures) est un moyen de parvenir à une fin dans notre mouvement transnational qui promeut la socialisation (et non la centralisation), l'inclusivité et les principes du logiciel libre.

L'Assemblée reconnaîtra la nécessité d'une infrastructure et d'un outil collectifs, uniformes, sécurisés et modulaires au niveau des DSC et NC que l'infrastructure actuelle prévoit.

Comment cette proposition aidera-t-elle DiEM25 à atteindre ses objectifs ?

Dans un environnement de travail collaboratif, comme par exemple Humhub, qui imite les plate-formes de médias sociaux comme Facebook, les gens peuvent être rapidement intégrés, être dirigés vers des « espaces » thématiques et organisationnels et construire leurs propres « espaces ». Les outils de base comme les calendriers, les listes de liens, l'hébergement de fichiers, le wiki, les sondages simples et la messagerie instantanée sont tous au même endroit. Le forum ne serait qu'à un clic de souris et pourrait être consulté dans les discussions entre deux membres. Un outil de délibération élaboré comme par exemple Liquid Feedback ou DECIDIM - une infrastructure numérique pour la démocratie participative développée pour le gouvernement municipal de Barcelone - peut renforcer les initiatives des membres, fournir une prise de décision collective et rendre les processus DiEM25s transparents, accessibles et responsables.

La mise en œuvre de cet outil comprendra un plan clair pour que les propositions des membres soient soumises à un AMV après délibération. Si un nombre prédéfini de membres expriment leur soutien à une proposition (par exemple en y inscrivant leur nom), le CC doit considérer cette preuve suffisante qu'elle est dans l'intérêt du mouvement (c'est-à-dire la soumettre à un AMV).



Comment votre proposition sera-t-elle mise en œuvre (échéancier et étapes)?

Le CC lance un appel ouvert à la création d'un groupe de travail, qui sera approuvé et coordonné par le CC, qui examinera l'infrastructure TI actuelle et élaborera une liste unique de recommandations ou de nombreux scénarios pour l'amélioration de notre infrastructure TI.

Les objectifs en trois étapes sont les suivants :

Afin de trouver un bon ensemble de logiciels d'interopérabilité, l'assemblée doit donc décider que :

En cas de litige, mais sans créer d'équipe informatique parallèle, tout groupe de travail utilisera le processus de médiation de DiEM25 pour résoudre les conflits.

- Le CC confie à la DSC Souveraineté technologique 1 le mandat de créer un groupe de travail interdisciplinaire (comprenant des membres de DiEM25 spécialisés dans les outils de collaboration numérique d'autres groupes de notre mouvement) pour proposer un système numérique ainsi que pour créer un processus de mise en œuvre. Cela inclut l'architecture des aspects techniques et sociaux, par exemple le code de conduite ou les lignes directrices d'utilisation de ce système.

- Le CC veille à ce que l'outil choisi soit mis en œuvre en tant que mise à niveau de notre infrastructure partagée et facilite son utilisation par tous les membres. Il s'agit notamment de donner au projet des ressources financières suffisantes. Un vote de tous les membres pourrait être envisagé pour se prononcer sur ce changement organisationnel.

- Le CC veille à la mise en place d'une structure solide comprenant du personnel rémunéré (par exemple, 1 à 2 emplois à temps partiel) qui gère cette infrastructure, y compris la documentation, les normes de sécurité, les personnes responsables et les mises à jour régulières. L'équipe spéciale travaille en dialogue avec eux.



Vous saurez que votre proposition a été acceptée lorsque :

Tous les membres de DiEM utiliseront l'outil, estimant qu'il répond à leurs besoins ; que les membres trouveront facile de collaborer au sein de l'organisation, de trouver des alliés et de lancer des initiatives.

---

L'énergie et les ressources de DiEM25 devraient-elles être investies dans la mise en œuvre de cette proposition ?

Le vote est clos

S’inscrire Se connecter