Les membres de DiEM25 ont collectivement décidé sur cette question. Devenez membre pour pouvoir voter la prochaine fois !

Rejoignez-nous! Se connecter

Autoriser les candidatures individuelles pour la Coordination de l'aile électorale italienne

Oui

97.17%

Non

2.83%

Les ailes électorales jouent un rôle important dans notre mouvement : elles garantissent les intérêts de notre mouvement dans le contexte des élections. Si :

- des DiEMers veulent se présenter comme candidats

- les DSCs veulent organiser des événements politiques avec des candidats au moment des élections

- un autre mouvement ou parti veut négocier une alliance ou un parti commun avec DiEM25

- des DiEMers eux-mêmes veulent former un parti qui représentera le programme de DiEM25 à une élection locale, régionale ou nationale,

alors la Coordination de l‘aile électorale est l'organe élu qui supervisera les opérations et veillera à ce que la réalisation des politiques DiEM25, plutôt que de gagner quelques sièges, soit la priorité numéro un. Ce sont les Coordinations des ailes électorales qui négocient, avec transparence et responsabilité envers les membres, et qui soumettent leurs résultats à un vote de tous les membres avant que quoi que ce soit ne soit définitif ou annoncé à la presse. Ce sont elles aussi qui construisent notre propre force politique dans chaque pays et qui apportent un soutien professionnel aux DSCs qui veulent profiter d'une campagne électorale pour attirer l'attention sur les politiques de DiEM25.

La Coordination de l'aile électorale italienne a démissionné (en anglais) en mai. Certains membres ont continué par la suite à discuter d'alliances possibles avec d'autres mouvements et partis, mais ces discussions sont sans mandat en l'absence d'une aile électorale. Par conséquent, une nouvelle coordination italienne pour l'aile électorale doit être élue d'urgence avec pour mandat, d'abord, d'entamer un dialogue entre les membres italiens sur les leçons que nous devons tirer (en anglais et italien) des élections européennes, notre futur engagement électoral (le cas échéant), et aussi des amendements aux statuts de l'aile électorale italienne.

Pour pouvoir élire rapidement la nouvelle coordination de l'aile électorale italienne, le CC ne propose qu'un seul amendement pour le moment : permettre que les 15 sièges de cet organe soient élus sur la base de candidatures individuelles plutôt que sur des listes, comme prévu actuellement par les statuts.

Êtes-vous d'accord ?

Le vote est clos

S’inscrire Se connecter